Rechercher

Les différents types de permis bateau.

Naviguer en mer ou en eaux intérieures (rivières, lacs, ou fleuves) nécessite un permis lorsque la puissance du bateau dépasse les 6 chevaux.

Le permis côtier permet de naviguer jusqu'à 6 milles d'un abri (environ 12 km), de jour comme de nuit, que ce soit en mer, mais aussi sur les lacs et les plans d'eau fermés, sauf sur les rivières et les canaux.

Le permis hauturier, permet de naviguer sans limitation de distance, de jour, comme de nuit. Il est cependant nécessaire d’avoir obtenu le permis côtier auparavant.

Le permis fluvial est destiné aux navigateurs en eaux intérieurs (fleuves et canaux). Il est généralement obtenu en parallèle du permis côtier, sous la forme d’une extension.

Cette obligation d’avoir un permis vaut aussi bien pour les jet-skis, les scooters des mers, les bateaux de plaisances, les vedettes, ou les yatchs.


Attention, le permis n'est pas obligatoire pour les voiliers.

Comment passer le permis côtier ?

Pour passer le permis côtier, il faut réunir plusieurs conditions : le plaisancier doit avoir 16 ans minimum et être apte médicalement.

Le permis côtier coute environ 300 €, il faut cependant rajouter 108 € de timbres fiscaux.

Par la suite, le centre de formation vous délivra un livret d’apprentissage avec un numéro personnel d’identification, qui intègre les objectifs de formation ainsi que l’attestation de réussite.

Une formation de 8 h de cours collectif est alors donné par le formateur, plusieurs thèmes seront abordés : la sécurité, le balisage, les feux, la lecture de carte marine, ….

L’examen est un QCM de 30 questions. Le candidat ayant fait moins de 5 fautes, obtient son code.

Par la suite, 2 h de pratique sur un bateau moteur est assuré par le formateur, c’est lui qui valide définitivement votre formation.

Pour le permis Hauturier, une formation est dispensée durant 4 jours, et l’épreuve théorique de 1 h 30.

Cette formation aborde les points suivants :

- La réglementation maritime ;

- La lecture de carte ;

- Traçage d’une route ;

- Estime ;

- Calcul des marées.


Le permis fluvial est composé de 2 épreuves : Épreuve théorique :

- Signalisation visuelle et sonore ; - Le balisage et le fonctionnement des barrages et écluses gardées ; - Règles de route et de stationnement ; - Signalisation des navires de jour et de nuit ; - Notions sur le fonctionnement du moteur ; - etc Épreuve pratique :

- Manœuvre d'accostage ; - Manœuvre pour récupérer un homme tombé à l'eau ; - etc

Bon vent....

© 2023 par MB Sailing