Rechercher

Présentation de Charlie Dalin (Favoris)




Dans sa famille, personne ne naviguait. Il s’est trouvé une passion précoce et brulante pour la course au large en solitaire et a fait son chemin tout seul, en passant par l’architecture navale, pour que, quoi qu’il arrive, il reste toujours près de la mer....

MON PARCOURS Études et carrière professionnelle hors voile : " J’ai eu un Bac S option maths en 2002 puis je suis parti à l’université de Southampton pour faire des études d’architecture navale pendant 4 ans. J’ai obtenu mon master en juin 2006. J’ai fait un stage chez Ed Dubois, un architecte qui fait des yachts de luxe. J’ai aussi réalisé un projet de collaboration pendant mes études avec l’équipe anglaise de la Coupe de l’America."

DU TAC AU TAC Votre qualité principale dans la vie : Optimaliste, faire au mieux avec ce que l’on a entre les mains. Votre principal défaut : Perfectionniste. Je veux toujours faire mieux, j’ai toujours des trucs à redire sur mes trajectoires, mes choix, mes réglages… Parfois, je peux avoir tendance à ne pas savourer suffisamment les bons moments en me disant que j’aurais pu faire mieux. Si vous étiez un animal : un truc qui vole… Et qui va vite ! Si vous étiez un végétal : un arbre… Non c’est nul ça, tu restes toujours au même endroit. Il n’y a pas beaucoup de plantes qui se déplacent en même temps (rires) Ton rêve de bonheur : gagner le Vendée Globe Votre couleur : bleu Un aphorisme : « To finish first, first you have to finish » et en français, une phrase que ma mère me disait quand j’étais petit : « Quand on veut on peut ». Si vous n’étiez pas coureur au large, vous seriez : un architecte naval


MON VENDEE GLOBE 2020

Vos ambitions pour le Vendée Globe 2020 : faire le tour du monde et plus si affinités ! Qu’est-ce qui pourrait vous empêcher d’atteindre cet objectif (à part la casse) ? Que les autres soient meilleurs que moi Votre arme fatale : mon bateau Que serait un Vendée Globe réussi pour vous : un Vendée Globe sans souci technique majeur Que veux-tu partager sur cette course : un maximum de choses, ma vie à bord. J’aimerais bien réussir à ce que les gens comprennent ce qu’est la vie sur un foiler de dernière génération, en termes de difficultés, de rythme et d’engagement physique. En trois mots, le Vendée Globe pour vous, c’est : défi, course, aventure En trois images, le Vendée Globe pour vous, c’est : l’émotion d’Armel à son arrivée il y a quatre ans, Michel Desjoyeaux qui démarre son moteur avec sa grand-voile. Quel skipper vous inspire : il y en a plein ! Sur ce tour du monde, vous ne partiriez pas sans : Beef Jerky (viande de bœuf séchée) "



*Source : Vendée Globe


© 2023 par MB Sailing